Traduction(s): English - Français - Italiano - Русский - Español


Le fichier fstab (/etc/fstab) (pour file systems table) est un fichier de configuration système pour les environnements Debian. Le fichier fstab liste, typiquement, tous les disques et partitions disponibles, et indique comment ils peuvent être initialisés, et intégrés dans le système de fichiers du système global.

Exemple

# <file system>        <dir>         <type>    <options>             <dump> <pass>
/dev/sda1              /             ext4      defaults              1      1
/dev/hdxx              /usr          ext4      defaults              1      1
/dev/sda5              swap          swap      defaults              0      0

Cela n'est pas nécessaire de lister /proc et /sys dans le fstab à moins que certaines options spécifiques soient nécessaires. Le système de démarrage les montera toujours.

Définitions des champs

/etc/fstab contient les champs suivants séparés par un espace ou une tabulation :

<file system>   <dir>   <type>  <options>       <dump>  <pass>

Définir les systèmes de fichiers

Vous pouvez définir les systèmes de fichiers dans /etc/fstab de trois manières différentes : par le syntaxe de nommage du noyau, par l'UUID, ou par les labels. L'avantages d'utiliser l'UUID ou les labels c'est que cela n'est pas dépendant de l'ordre des disques. Cela peut être utile si vous changer l'ordre des disques dans le BIOS, si vous changer le câblage des équipements, ou parce que certains BIOS changent occasionnellement l'ordre des équipements de stockage.

Les images LVM peuvent engendrer des duplications d'UUID et de label, donc les volumes logiques devraient toujours être identifiés par leur nom de volume (/dev/mapper/).

Nommage par le noyau

Vous pouvez obtenir le nom donné par le noyau en utilisant fdisk :

# fdisk -l
...
   Device Boot      Start         End      Blocks   Id  System
/dev/sda1   *           1       19458   156290016+  83  Linux

Un exemple de /etc/fstab utilisant le nomenclature issu du noyau :

# <file system>        <dir>         <type>    <options>             <dump> <pass>
/dev/sda1              /             ext4      defaults              1      1

UUID

Les UUID sont générés par les utilitaires qui construisent les systèmes de fichiers (mkfs.*) lorsque vous en créez un. blkid vous montrera l'UUID des équipements et partitions montés :

# blkid
/dev/sda1: UUID="6a60524d-061d-454a-bfd1-38989910eccd" TYPE="ext4"

Un exemple de /etc/fstab utilisant les identifiant UUID :

# <file system>        <dir>         <type>    <options>             <dump> <pass>
UUID=6a60524d-061d-454a-bfd1-38989910eccd              /             ext4      defaults              1      1

Labels

Les équipements et les partitions ont besoin de posséder un label avant tout. Pour faire cela, vous pouvez utiliser les applications classiques comme gparted pour apposer un label ou vous pouvez utiliser e2label pour les partitions ext2, ext3, et ext4. Garder à l'esprit que tout les systèmes de fichiers ne supportent pas les labels (ex: FAT). Les labels peuvent aller jusqu'à 16 caractères de long. Chaque label devra être unique pour éviter les conflit.

Un équipement ou une partition ne devront pas être montés avant d'être labellisés. Vous devrait d'abord démarrer depuis un Live(CD/DVD/USB) avant de pouvoir inscrire un label avec des applications comme gparted, ou e2label pour les partitions de type ext :

# e2label /dev/<disque-ou-partition> Debian

Un exemple de /etc/fstab utilisant les labels:

# <file system>        <dir>         <type>    <options>             <dump> <pass>
LABEL=Debian           /             ext4      defaults              1      1

Voir aussi