Translation(s): English - Español - Français - German - العربية - Italiano - Russian - 简体中文


Les éditeurs de texte sont comme les religions, alors le risque est de déclencher une guerre sainte...

VI et les clones

Vim

Vous pouvez aussi installer vim-full comme clone de Vi, qui a des fonctions étendues. Vous pouvez aussi avoir plus d'information ici : vim ou ici page de manuel

GVim

Vous pouvez aussi utiliser la version graphique de vim comme vim-gnome, vim-gtk, vim-lesstif.

Emacs

Certaines personnes pensent que c'est une mutation du Lisp qui tente de se faire passer pour un éditeur de texte. En tout cas, aujourd'hui, il est assez rapide et une fois que l'on a appris certaines commandes il se révèle puissant. De plus il possède un certain nombre de fonctions pour auto-indenter et faire de la coloration syntaxique pour un grand nombre de langages de programmation, le ?LaTeX ou les fichiers de configuration comme ~/.muttrc ou ~/.procmailrc. Si vous connaissez le langage Lisp, vous pouvez personnaliser Emacs à votre image. Dans Debian une version d'Emacs est installée par défaut.
Voir la page de manuel

Notes

Les parties en caractères monospaces sont à mettre dans le fichier ~/.emacs.el de votre répertoire.

Les autres éditeurs

Pour ceux qui trouverais Vim obscur et Emacs compliqué et confus, il y a divers autres éditeurs. "jed" (ou "xjed") est un éditeur possédant toutes les fonctions d'Emacs avec le support de la couleur dans les menus, etc. Note : les versions ultérieures à celle incluse dans Potato sont bien meilleures.

Nano

aptitude install nano

Configuration d'un éditeur de texte par défaut

Pour l'administrateur

Sous Debian il est possible de configurer un éditeur par défaut via le système d'« alternatives ». Pour cela on utilise la commande :

update-alternatives --set editor /chemin/vers/un/éditeur

ou

update-alternatives --config editor

et pour voir la liste des chemins possibles on utilise la commande :

update-alternatives --list editor

Ensuite il suffit d'utiliser la commande editor au lieu de vim, emacs ou nano par exemple.

Pour l'utilisateur

Il existe une variable d'environnement qui sert à définir quel est l'éditeur de texte que vous préférez. Il suffit donc d'ajouter dans le fichier ~/.profile :

export EDITOR=emacs

Pour utiliser Emacs comme éditeur par défaut.