Differences between revisions 3 and 4
Revision 3 as of 2012-11-24 10:38:28
Size: 4079
Comment: Sync with English master
Revision 4 as of 2015-04-05 13:07:18
Size: 4134
Comment: Sync with English version
Deletions are marked like this. Additions are marked like this.
Line 37: Line 37:
 * [[initramfs|Initramfs]]

== Liens externes ==

Translation(s): English - Français - Italiano


initrd fournit la possibilité au chargeur d'amorçage de charger un disque RAM. Ce disque RAM peut être monté comme système de fichiers racine à partir duquel des programmes peuvent être exécutés. Ensuite, un nouveau système de fichiers racine peut être monté sur un disque différent. Le système racine précédent (issu d'initrd) est alors déplacé dans un répertoire et peut ensuite être démonté.

initrd est surtout conçu pour permettre au démarrage du système de se réaliser en deux phases, ou le noyau se lance avec un ensemble minimum de pilotes intégrés et ou des modules additionnels sont chargés par initrd.(résumé de http://www.kernel.org/doc/Documentation/kernel-parameters.txt)

  • Les fichiers d'initrd sont habituellement dans le répertoire de /boot appelé /boot/initrd.img-kversion avec un fichier /initrd.img qui est un lien symbolique vers le dernier fichier initrd installé.

  • L'utilisateur type de Debian n'aura pas à se soucier d'initrd parce qu'il est créé automatiquement dans la phase de post-installation de l'image du noyau. On peut quand même configurer le comportement de ce processus avec le fichier /etc/kernel-img.conf. Note: Si ça marche, ne touchez à rien.

Paramètres noyau d'initrd

Les paramètres du noyau initrd=filename déterminent l'emplacement du ramdisk initial (qui peut être un simple initrd 2.4 ou un initramfs 2.6).

Image initramfs (noyau >= 2.6)

Le noyaux 2.6 s'attend à ce que le fichier initrd soit une archive cpio (compressée) qui sera décompressée dans un ramdisk, connu sous le nom de initramfs. Debian utilise automatiquement initramfs-tools ou yaird pour créer et/ou mettre à jour un initrd qui convient au système.

Si on utilise initramfs-tools, on peut configurer initramfs et, ainsi, changer le contenu de initrd en modifiant le fichier /etc/initramfs-tools/initramfs.conf ou en mettant dans le répertoire /etc/initramfs-tools/conf.d/ des fichiers qui prennent la main sur le fichier /etc/initramfs-tools/initramfs.conf. Par exemple, on peut changer la politique pour les pilotes en changeant MODULES=most en MODULES=dep. A la suite de cela, le système n'incluera que les pilotes dont il sait qu'il a besoin (plutôt que d'inclure simplement la plupart d'entre eux). Néanmoins, il faut avoir conscience qu'il y a un risque léger qu'un pilote indispensable ne soit pas chargé et que le système n'arrive pas à démarrer. La politique pour les pilotes (les options MODULES) peut être contournée par un fichier appelé driver-policy copié dans le répertoire /etc/initramfs-tools/conf.d/.

Image Initrd (noyau <=2.4)

  • {i} Le noyau 2.4 est maintenant obsolète, l'ancien initrd aussi !

Les noyaux jusqu'à 2.4 compris attendaient un fichier initrd qui étaient un disque image de type bloc (compressé) (c'est-à-dire formaté au format ext2 ou minix fs). L'initrd était créé avec mkinitrd.

Voir aussi

Liens externes


CategoryBootProcess