Diskless

diskless aide l'administrateur à gérer une grappe de machines clientes éxécutant NFS root, c'est à dire qui montent leur système de fichier racine à partir d'un serveur au démarrage. Dans la plupart des cas, les machines clientes utilisent ?NetBoot (elles chargent leur noyau depuis un serveur au démarrage), donc tout ce dont vous avez besoin pour démarrer un client est de configurer le BIOS pour démarrer à partir du réseau, et juste l'allumer.

Ceci simplifie l'administration de n'importe quelle grappe de machines, à partir d'une Beowulf (NdT : une grappe de PC bon marché fonctionnant comme un "superordinateur) jusqu'à quelques stations de travail, puisque que toute la gestion des paquetages peut être effectuée sur le serveur.

Vous trouverez plus bas une description du paquetage et de ses outils de gestion NFS, puis un HowTo de base dans "Débuter".

Le Paquetage

Ce paquetage fournit les outils pour gérer les images NFS pour une grappe. Une image est un répertoire sur le serveur qui sera utilisé en tant que répertoire racine pour les machines clientes. Ainsi, la plupart des fichiers seront patagés pour toutes les machines, nous n'aurons donc pas besoin de créer une image entière différente pour chaque machine. Au lieu de cela, nous créons une image unique avec tous les fichiers communs, ensuite nous séparerons les sous-images d'un hôte avec des répertoires /etc, /var, et /tmp pour chaque hôte. Si les clients partagent les même paquetages Debian, nous pouvons économiser davantage d'espace disque en partageant aussi /var/lib/dpkg.

Quand une machine cliente démarre, (normalement) elle obtient son noyau du serveur, qui alors démarre et monte l'image principale comme son propre système de fichier racine. Ensuite, il éxécute la commande /sbin/init, qui est un script spécial dans l'image diskless, qui monte les répertoires /etc, /var et /tmp de cette machine, ainsi que le /var/lib/dpkg général. Le script diskless init éxécute le script standard, et poursuit le démarage normal.

Commencer

Pour configurer la gestion d'ordinateurs NFS-root "sans-disque" :

1. Installez les paquetages suivants sur le serveur :

+ nécessaires seulement si vous voulez que le client ?NetBoot en obtenant son noyau à partir du serveur, tout comme le système de fichier racine NFS.

2. Debian ne diffuse plus les fichiers base.tgz contenant les paquetages de base, vous devrez donc en créer un en utilisant diskless-createbasetgz :

Ceci téléchargera tous les paquetages Debian qui constituent les fichiers de base de la distribution "sarge" (version 3.1) de Debian, les installe dans un espace de stockage temporaire (/tmp/diskless) qui doit être vide (n'utilisez donc pas /tmp), et crée un tarball compressé (base.tgz) dans le répertoire /var/lib/diskless/default "à l'arrachée".

3. Téléchargez l'un des paquetages diskless-image vers le répertoire /var/lib/diskless/default, mais NE_L'INSTALLEZ_PAS!

4. Utilisez le programme diskless-newimage pour créer l'image racine NFS pour vos machines clientes à partir des fichiers base.tgz et diskless-image-*.deb existants :

Afin de créer l'image, il vous sera posé quelques questions, qui supposeront que vous connaissez l'adresse IP par laquelle les clients contacteront le serveur, le nom du serveur, le serveur de courriel (normalement localhost, si exim est installé), et si vous voulez utiliser devfs pour le répertoire /dev des clients.

5. Installez et supprimez les paquetages de l'image :

Je vous conseille de vous débarrasser de lilo (il pourrait corrompre l'enregistrement de démarrage de votre serveur) ainsi que de pcmcia-cs, et d'ajouter anacron. C'est le bon moment pour installer tous les autres paquetages dont vous souhaitez disposer sur vos clients. L'un dont vous aurez surement besoin est nfs-common.

6. Configurez les sous-images des répertoires /etc, /var,et /tmp de l'"hôte" en utilisant diskless-newhost :

Si 192.168.0.2 est dans votre /etc/hosts, alors les hostname et mailname seront mis en accord avec ce fichier. Sachez que diskless-newhost peut tout aussi bien configurer une sous-image, autant qu'en mettre une à jour.

Si vous avez installé UpdateCluster, et avez rempli le ficier cluster.xml (en utilisant update-cluster-add), alors vous pouvez utiliser le script diskless-rebuild-hosts pour créer/mettre à jour touts les sous-images de l'hôte automatiquement.

Ce script se trouve sur http://lyre.mit.edu/~powell/cluster/diskless.updatelist et sera ajouté au paquetage diskless où qu'il soit.

7. Modifiez /etc/exports pour autoriser les clients à monter l'image et leurs répertoires /etc, /var, et /tmp respectifs :

Avec cette configuration, le noeud 10.0.0.2 montera /var/lib/diskless/default/root en tant que root, /var/lib/diskless/default/10.0.0.2/var en tant que /var (tout comme /etc et /tmp), enfin /var/lib/diskless/default/root/var/lib/dpkg en tant que /var/lib/dpkg.

8. Construisez un noyau client supportant NFS-root, ou configurez un NFSRootInitrd. Au minimum, cela signifie que les options suivantes doivent être configurées :

Options réseau :

Système de fichier :

Assurez vous également que le périphérique réseau est compilé (=Y), et pas modulaire!

9. Configurez DHCP, BOOTP, ou RARP sur le serveur pour attribuer une adresse IP aux machines clientes.

10. Démarrez les clients en utilisant ce noyau, que ce soit avec une disquette, un CD, lilo/grubMBR sur le disque dur local, ou avec ?NetBoot.

dernière édition le 2006-06-30 21:04:45 par fimbulvetr, traduit par NbaH